Réparer, et urgemment.

Il est devenu saugrenu d’apporter sa paire de chaussures usées chez le cordonnier autant que de faire réparer sa machine à laver après deux ou trois ans d’utilisation. Quelle idée de réparer en effet ! En voilà une bien surprenante idée. Les réparateurs n’ont plus la cote ces temps-ci.

Ainsi que nous consommons puis jetons nos objets d’usage au même titre que n’importe quel vulgaire quignon de pain rassi, nous consommons puis jetons également les personnes avec qui nous vivons. Dès lors que quelqu’un, ami, amoureux, famille… ne nous satisfait plus pleinement, ne contribue plus à notre jouissance devenue impérative en tout, nous nous en séparons.

Cet esprit de consommation individualiste, construit par beaucoup de choses du siècle dernier, est pour grande partie responsable de la disparition de notre cohésion culturelle et nationale. A l’heure où il nous faut pourtant plus que tout résister pour défendre notre identité collective, je crains que nous n’ayons pas les armes nécessaires pour répondre efficacement à la menace qui se manifeste. C’est que nous avons en effet détruit, en consommant tout, ce qui nous rassemblait.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s