Pourquoi il est citoyen de ne pas se laisser vacciner contre le Covid.

Je ne sais pas ce qu’il est encore possible de faire pour que la majorité des gens se rendent compte de la gravité de ce qui est en train de se passer dans nos Etats prétendument démocratiques et respectueux des Droits de l’Homme. Je tente quand même, encore une fois, ici, d’essayer de faire entendre raison aux personnes de bonne volonté.

Je l’ai déjà dit en substance, je le redis, je l’affirme : il est de notre droit ou plutôt de notre devoir citoyen de défendre un droit imprescriptible et inconditionnel de toute personne humaine de ne pas se laisser vacciner contre le Covid à l’heure actuelle. Et ce, sans que cette personne soit inquiétée pour le maintien de sa liberté, de son intégrité et de sa dignité.

  • Les vaccins sont encore en stade de validation. Doit-on encore le dire, le redire, c’est incroyable qu’il faille le répéter, chaque citoyen, en l’état actuel des choses, a de ce fait un droit inconditionnel de rester prudent et de refuser de se le voir administrer, se voyant conserver le droit de demander une alternative thérapeutique.

  • Nous entrons dans une ère sanitaire nouvelle, face à laquelle chaque citoyen est en droit de se poser des questions et, là encore, en droit de rester prudent. Cette ère sanitaire est caractérisée notamment par le fait d’administrer un vaccin tous les six voire tous les quatre mois à toute une population (incluant les enfants ! Où allons-nous, vraiment !). Cela pour pallier non à la dangerosité d’une maladie mais à la défaillance d’un système de soins ; tout en contrôlant les choses et les gens par le biais de la technologie, en mettant en place un régime de ségrégation entre les personnes – oui, je pèse mes mots, il s’agit bien d’un régime de ségrégation, ou encore un régime de séparation des personnes entre elles pour ce qu’elles sont (vaccinées, non-vaccinées) et non ce qu’elles font. Refuser de se faire vacciner, refuser de porter sur soi un QR code sanitaire, c’est aussi témoigner de notre refus de ces mesures nouvelles auprès de ceux qui nous entourent.

  • Le vaccin ne saurait jamais être la seule solution à une épidémie, surtout une épidémie de la nature de celle que nous connaissons avec le Covid. Cela n’a jamais été le cas dans l’histoire humaine et de la médecine. Refuser de se faire vacciner, c’est rappeler cela aussi à ceux qui nous entourent. Chaque malade doit être en droit de voir la recherche se concentrer sur des traitements alternatifs au vaccin compte tenu, encore une fois, de la faible dangerosité moyenne du Covid. Jusqu’à maintenant, chaque tentative, chaque expérience nouvelle (hydroxychloroquine, ivermectine, anticorps polyclonaux…), pour traiter des malades s’est à peu de choses près vue anéantir par le marché médical mondial.

J’espère avoir le courage, en tant que citoyenne, d’aller jusqu’à me faire emprisonner si un jour cela devenait nécessaire parce que j’ai refusé ce vaccin. En espérant qu’ainsi, mes proches et le monde se rendent compte de la gravité de ce qui nous arrive. Nous avons perdu l’esprit. Je prie pour qu’il nous revienne vite.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s